LIGUE DE PROTECTION DES ANIMAUX DU CALAISIS

LIGUE DE PROTECTION DES ANIMAUX DU CALAISIS

Bien-être et sécurité


L'IDENTIFICATION


L'identification des animaux est obligatoire. Nous ne parlerons ici que de l'identification des carnivores domestiques. D'autres animaux peuvent bien entendus être identifiés aussi (Chevaux, perroquets, serpents...)


Il faut savoir également que pour toute cession gratuite ou onéreuse, les animaux doivent être tatoués ou pucés, et ce à la charge de l'ancien propriétaire.

Il existe 2 méthodes différentes : Le tatouage et le transpondeur couramment appelé la puce électronique.


LE TATOUAGE

Le tatouage, effectué le plus souvent dans l'oreille droite est actuellement constitué du chiffre 2 suivi de 3 lettres et de 3 chiffres. Exemple : 2 ABC 123. Les lettres O et I ne sont pas utilisées, pour ne pas les confondre avec le 0 (zéro) et le 1 (un).

Les anciens tatouages ne comportent que les 3 lettres suivies des 3 chiffres. Exemple : ABC 123.

       Les tatouages effectués sur les chats sont par contre du même modèle que les anciens tatouages des chiens : ABC 123.

       Il existe d'autres tatouages étrangers qui sont différents et répertoriés dans leurs pays respectifs. Pour la Belgique, par exemple, un numéro figurera dans une oreille et un autre signe avec la couronne Belge dans l'autre oreille. La puce est de plus en plus utilisée, et le tatouage classique est appelé à disparaître d'ici quelques années.

LE TRANSPONDEUR OU PUCE ÉLECTRONIQUE

       Elle se présente sous la forme d'une mini gélule en verre (diamètre 2 mm et longueur environ 13 mm) dans laquelle est insérée un dispositif électronique miniature qui réagit à la lecture d'un détecteur. Elle est implantée sous la peau au niveau de la jugulaire gauche de l'animal au moyen d'une seringue adaptée.

       Suivant les laboratoire de fabrication, les pays utilisateurs et les animaux concernés (Chiens, chats, furets et autres...) le numéro est différent. Il comporte néanmoins toujours 15 chiffres. Avec l'implantation de la puce, il est normalement joint une médaille à mettre au collier de l'animal. En effet, une puce n'est détectable qu'avec un détecteur possédé en principe par les fourrières, les vétérinaires, certains organismes officiels tels que Police ou Gendarmeries, etc...

       Après lecture d'un tatouage ou d'une puce électronique, il faut se rapprocher d'un organisme gestionnaire du fichier pour connaitre le propriétaire de l'animal.

       Pour les CHIENS tatoués ou pucés : Société Centrale Canine, 155 Avenue Jean-Jaurès 93535 Aubervilliers Cédex. Tél : 01 49 37 54 54.

       Pour les CHATS ou les FURETS: Fichier National Félin SNVEL, 112-114 Avenue Gabriel Péri 94246 L'Hay Les Roses Cédex. Tél : 01 55 01 08 08.

TRÈS IMPORTANT:
Pour le suivi d'un animal, il est impératif d'effectuer les changements d'adresse ou de propriétaires auprès des fichiers concernés. La marche à suivre est expliquée au verso de la carte officielle délivrée lors de l'identification.

       D'autres part, trop de gens pensent que la puce électronique permet de retrouver un animal par géo-localisation. Ce n'est pas un émetteur qui permet de faire un suivi par satellite, comme par exemple sur les fauves ou sur les mammifères marins relâchés dans leur milieu naturel.

       Si vous trouvez un animal, et que vous avez des doutes sur la lecture du N° de tatouage ou si vous pensez qu'il peut être porteur d'une puce électronique, vous pouvez vous rapprocher d'un refuge ou d'un vétérinaire. Garder un animal trouvé sans s'assurer que celui ci est identifié est considéré comme un vol.

28/04/2009
0 Poster un commentaire

LA VACCINATION


La vaccination est un acte indispensable pour la bonne santé de votre compagnon.


       Les animaux disponibles à l'adoption ont tous reçu au minimum une primo-vaccination. Un rappel est nécessaire 1 mois après puis tous les ans. Dans la majorité des cas, seule la vaccination annuelle reste à effectuer. La date vous est précisée lors de l'adoption et elle figure sur le carnet de santé fourni avec l'animal.


Pour les chiens, les vaccins utilisés les protègerons contre les maladies les plus courantes :

Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, Parvovirose et Toux de chenil.

Pour les chats, les vaccins utilisés les protègerons contre les maladies les plus courantes :

Rhinotrachéite, Calcivirose, Chlamydiose (Coryza), Tiphus ou Panleucopénie.

Il existe cependant d'autres vaccins qui les protégeront d'avantage : Entres autres,

  • Pour les chiens : Rage, Piroplasmose, mais surtout Leptospirose
  • Pour les chats : Rage, Leucose.

Renseignez vous auprès de votre vétérinaire, qui vous conseillera utilement.

Note : Tout adoptant a le libre choix du vétérinaire praticien pour effectuer le suivi de son animal après l'adoption.


28/04/2009
0 Poster un commentaire

LA STERILISATION


Trop d'animaux, principalement les chats sont victimes de la surpopulation animale.


       En effet, chaque année, on dénombre une véritable hécatombe sur la population féline qui est régulée de façon ignoble par certaines personnes, qui ne supportent pas les allées et venues de chats dans leurs jardins.

       Il est bien certain que les nuisances olfactives d'un matou non castré qui marque son territoire sont difficiles à supporter.

       De même, les miaulements amoureux nocturnes d'une chatte en chaleur, suivis d'une bagarre générale entre plusieurs matous à l'affût ne sont pas des plus agréables.

       Les dégâts occasionnés dans les jardins par une bande de chats nés dans la nature donc demi-sauvages, sont également vecteurs de conflits et de règlements de compte entre propriétaires de chats et amoureux des beaux jardins fraîchement ensemencés.


        La stérilisation des mâles et des femelles aura un impact indéniable sur ce genre de situation, avec en outre d'autres avantages :

  • L'incapacité de reproduction, et la disparition rapide des odeurs fortes chez les mâles.
  • Moins de tentations pour les petites balades qui pourraient un jour leur être fatales au détour d'une rue fréquentée.
  • Moins de risques de contracter des maladies causées par des portées fréquentes ou des blessures causées par les bagarres.
  • Ils auront donc un espoir de longévité accru, tout en restant mieux acceptés par le voisinage immédiat.

       Mieux protégé du voisin irrascible qui choisissait la solution facile de l'empoisonnement ou le piège à mâchoires, pourtant interdit, pour régler lui-même le problème, votre animal de compagnie ne s'en portera que mieux.

       De plus, contrairement aux préjugés, une femelle n'a pas besoin d'avoir des petits au moins une fois dans sa vie pour être en bonne santé. Demandez à votre Vétérinaire, il vous le confirmera.


       Le problème est moindre chez les chiens, dans la mesure ou une colonie de chats réfugiée dans une usine désaffectée passe inaperçue, contrairement à une meute de chiens livrée à elle-même en pleine rue.

       De plus, la reproduction chez les chats est nettement plus accrue que chez les chiens. En effet, le nombre de chaleurs donc par conséquent le nombre de naissances, est supérieur chez la chatte.



Si vous n'adoptez pas un animal stérilisé dans un refuge et si vous voulez lui apporter un meilleur confort de vie et une sécurité accrue, faites le stériliser chez votre vétérinaire. C'est un geste de Protection Animale.






27/04/2009
3 Poster un commentaire